Berlyne DJOMALEU, Mafu Mbu Ngue « la Reine qui porte le village » BABONE

Berlyne DJOMALEU, Mafu Mbu Ngue « la Reine qui porte le village » BABONE


Berlyne DJOMALEU, Mafu Mbu Ngue « la Reine qui porte le village » BABONE
@Dirigeantes
  • 01 Juillet 2020

C’est en hommage à son beau-père, qui l’a beaucoup aimée, que Berlyne DJOMALEU tombe amoureuse de Baboné, le village de son mari, situé à 11km de Bafang dans le département du Haut-Nkam à l’Ouest du Cameroun. Elle s’engage dans l’apiculture et met en place le « miel de Baboné ». Son engagement ne s’arrête pas là, elle créée « la petite maison », une maison d’hôte qui reçoit des vacanciers venant du Cameroun et d’ailleurs. Afin de promouvoir et mettre en lumière le village de son beau-père, Berlyne DJOMALEU co-organise un festival dénommé « Festival de Baboné », qui a connu sa première édition en Décembre 2017.

Du statut de cadre d’entreprise à celui d'entrepreneure.

Cadre au sein d’une entreprise privée, Berline DJOMALEU commence sa carrière professionnelle en 1996, comme Standardiste. Suite à un test de recrutement en interne, elle est promue Cheffe de Service Adjointe du Personnel. Avant son départ, elle s’occupait du Commercial et du Recouvrement.
Après 17 ans de salariat, elle crée Berlyne Services, une entreprise spécialisée dans la restauration. Lors d’une manifestation, elle est conviée à faire la cuisine. Parmi les hôtes, qui ont beaucoup apprécié le repas car il est moins salé, il y a un haut cadre de la Communauté Urbaine de Douala. Ce dernier lui conseille de postuler aux appels d’offres de la CUD. Lors du recrutement d’un service traiteur, elle décroche son premier gros contrat avec la CUD.
Berlyne DJOMALEU honore son beau-père et met toute son énergie au service de Baboné
Femme dynamique et très battante, elle déborde d’idées. Appelée affectueusement par ses proches, « Intégratrice de solutions », elle avait déjà en tête, l’idée d’une maison d’hôtes à Baboné en hommage à son beau-père qui l’a beaucoup marquée et soutenue financièrement. L’argent du contrat avec la Communauté Urbaine de Douala va lui permettre d’entamer le chantier de la maison d’hôtes à Baboné. Une maison qui accueille des visiteurs camerounais et étrangers ainsi que les enfants en colonies de vacances.
Comme toute bonne Africaine, elle était gênée de voir des expatriés repartir sans aucun souvenir de son bien-aimé village. Pourtant, ce dernier possède plusieurs produits bien appréciés par les visiteurs. Elle va donc songer au miel, l’un des produits culturels du village. En effet, plus d’une cinquantaine de villageois font l’apiculture. Berlyne DJOMALEU se lance dans l’apiculture avec son entreprise promotrice du « Miel de Baboné ». Un produit qu’elle offre toujours à ses hôtes et qui est très prisé. Le succès est immédiat « Au départ, j’ai commencé à mettre sur pied quatre ruches. La demande a explosé. Je suis donc passée de 4 à 10 ruches. Aujourd’hui, j’en possède plus de 40. Et mon objectif, c’est de former les villageois à l’apiculture afin que tout le monde en profite ». Berlyne DJOMALEU se fournit également en miel auprès des apiculteurs du village.

Berlyne DJOMALEU, Madame Baboné, impulse le Made in Baboné avec le soutien de Sa Majesté Théodore TCHUALIEU II FANSI

La vision de la dirigeante est de mettre sur pied une miellerie et une chocolaterie à Baboné afin de produire et commercialiser le miel ainsi que ses produits dérivés et de fabriquer du chocolat. Mais l’engagement de Berlyne DJOMALEU pour le village de son beau-père va plus loin. Surnommée d’ailleurs « Madame Baboné », en plus de développer le village, elle veut le promouvoir et faire connaître les produits de ce terroir au Cameroun et à l’étranger. Pour atteindre cet objectif, elle s’appuie sur le soutien indispensable du Roi Sa Majesté Théodore TCHUALIEU II FANSI qui est l’un des plus grands soutiens de « Mafu Mbu Ngue ».

Elle est membre du comité d’organisation du festival culturel du peuple Baboné, Ntee Ntu’Kwa qui s’est tenu du 27 au 30 Décembre 2017. Un festival dont le but est de promouvoir le village Baboné. Ce festival a connu un grand succès avec une forte mobilisation des Camerounais et des étrangers qui se sont déplacés par millier. Femme engagée et déterminée à honorer son beau-père, elle n’hésite donc pas de saisir toutes les occasions pour faire connaître Baboné.

Ses conseils aux femmes

« La vie est un choix. Vous ne pouvez pas investir et manger du caviar ».


La rédaction


Articles similaires

Virginie Fanny DIAS-TAGNON
Cathérine BLOT