Actualité

Marie-Ange Debon prend la tête de Keolis


Marie-Ange Debon prend la tête de Keolis
Marie-Ange Debon, nouvelle présidente du directoire de Keolis. ERIC PIERMONT / AFP
  • 29 Juillet 2020

La nouvelle présidente du directoire de cette filiale de la SNCF remplace Patrick Jeantet démis de ses fonctions en juin en raison de «divergences stratégiques importantes».

Le conseil de surveillance de Keolis, filiale à 70% de la SNCF, a décidé mardi de nommer Marie-Ange Debon à la tête de l'opérateur de transports publics, selon un communiqué de l'entreprise.

Ancienne dirigeante de Thomson et de Suez, Marie-Ange Debon, 55 ans, remplacera à la présidence du directoire Patrick Jeantet, démis de ses fonctions en juin en raison de «divergences stratégiques importantes» avec le conseil de surveillance. Désignée à l'unanimité, «elle est une dirigeante engagée, soucieuse d'allier développement et rigueur financière. Elle apportera à Keolis son expérience du public et du privé, tant en France qu'à l'international», explique Joël Lebreton, le président du conseil, dans le communiqué.

France 3, Technicolor, Suez

Jusqu'en mars 2020, Marie-Ange Debon était directrice générale adjointe du géant des services à l'environnement Suez, qu'elle avait rejoint en 2008. Son nom avait circulé pour en prendre la direction générale en 2019, mais elle n'avait pas été retenue. Précédemment, elle était restée dix ans au sein du groupe Thomson, devenu Technicolor, après avoir été directrice générale adjointe de France 3 pendant quatre ans. Diplômée d'HEC et de l'ENA, elle a aussi exercé quelques années comme magistrate à la Cour des Comptes.

Patrick Jeantet, qui avait été nommé en février, sera resté à peine quelques mois à la tête de Keolis qui n'a pas explicité les raisons de son limogeage. Selon des sources interrogées par l'AFP, il voulait favoriser la croissance externe, quand le conseil de surveillance préférait s'en tenir au programme «Perfeco» visant à consolider l'existant tout en renforçant la performance économique. De plus, «il n'y a jamais eu un vrai dialogue constructif avec le conseil de surveillance», a-t-on ajouté.

Une année 2020 difficile

Keolis, détenu par la SNCF (70%) et la Caisse de dépôt et placement du Québec (30%), a réalisé en 2019 un chiffre d'affaires de presque 6,6 milliards d'euros - sur 35 milliards pour l'ensemble de la SNCF -, dont 53% à l'étranger. Mais l'exercice s'était clôturé sur une perte nette de 72 millions d'euros en 2019, plombé par la décision de sortir du secteur des services directs au public (notamment de l'opérateur déficitaire de VTC LeCab), par des restructurations aux États-Unis et par des pertes en Allemagne. L'année 2020 s'annonce particulièrement délicate, la crise du coronavirus ayant sérieusement entamé les caisses des exploitants de transport.

Présente dans seize pays, Keolis se présente comme le leader mondial du métro automatique et du tramway, exploitant les réseaux de Bordeaux, Lille, Lyon, mais aussi le réseau ferré du Pays de Galles, le métro d'Hyderabad (Inde), ou encore le plus grand réseau de tramways du monde à Melbourne.

Source : AFP


Articles similaires

KINZOUNZA Marie-Noëlle