Fintech: Technopark s’allie à Visa pour stimuler l’entrepreneuriat féminin


Fintech: Technopark s’allie à Visa pour stimuler l’entrepreneuriat féminin
  • 10 Septembre 2023

Technopark vient de conclure un partenariat, mercredi à Casablanca, avec l’opérateur mondial de paiement électronique Visa pour promouvoir l’entrepreneuriat féminin et pour intégrer les fintechs marocaines dans ses différents programmes et accélérateurs.

«Notre objectif est de soutenir l’entrepreneuriat et la digitalisation de l’écosystème économique local, en organisant des actions et des initiatives conjointes en faveur des jeunes femmes entrepreneures», a déclaré à cette occasion Sami Romdhane, directeur général de Visa International au Maroc. L’opérateur, a-t-il noté, s’est engagé à investir 1 milliard de dollars en Afrique pour accélérer la transformation numérique. En juin dernier à Marrakech, il a lancé le programme Fintech Accelerator pour l’Afrique, qui vise à favoriser l’essor de la communauté des start-up africaines grâce à l’expertise, aux connexions, à la technologie et aux fonds d’investissement.

Dans ce sens, le DG a annoncé le lancement de la deuxième édition de «She’s Next».  L’initiative est étendue pour la première fois au Maroc en partenariat avec Société Générale Maroc et Technopark. «Ce programme tend à encourager les femmes à entreprendre avec la facilitation à l’accès au financement, au mentorat et à l’expertise, avec des opportunités d’accéder au marché», précise Lamiae Benmakhlouf, directrice générale de la société gestionnaire du Technopark dans une déclaration à La Vie Eco.

De son côté, Mehdi Benbachir, directeur général adjoint de Société Générale Maroc, a exprimé, dans une déclaration à La Vie Eco, sa joie et sa fierté de renouveler son partenariat avec l’opérateur mondial. «La première édition de “She’s Next” tenue l’année dernière était un grand succès. Nous avons eu 110 projets avec cinq gagnantes, que nous avons accompagnées en termes de financement. Cette année, il y a un engouement encore plus important avec des projets beaucoup plus innovants», précise-t-il.

Jusqu’au 25 septembre 2023, les femmes chefs d’entreprise marocaines peuvent postuler pour avoir la chance d’être l’une des trois gagnantes qui recevront une subvention allant jusqu’à 20.000 dollars, en plus d’un programme de formation et d’accompagnement sur mesure.

Dans le cadre de cette initiative, une étude sur l’environnement entrepreneurial pour les femmes au Maroc a été réalisée et a révélé des résultats significatifs. Les femmes entrepreneures sont confrontées à des défis uniques, tels que l’accès limité au capital, le manque de mentorat et les stéréotypes liés au genre, qui font qu’elles sont considérées comme moins capables de gérer des situations de haute pression.

L’accès aux fonds est un grand défi pour les PME dirigées par des femmes au Maroc, avec 80% d’entre elles qui ont recours à l’épargne personnelle pour financer leur projet.

93% des femmes entrepreneures ont l’intention de digitaliser leur activité et 82% des entreprises dirigées par des femmes sont intéressées par des formations sur les modalités de paiement.


Articles similaires

Julie CHAPON