Pascaline NENDA, Promotrice de LAMANA, une entreprise dédiée à la nutrition infantile basée sur les mets locaux.


12 Juillet 2020
Du refus de faire des études à l’extérieur à la vocation de cheffe d’entreprise
Pascaline NENDA fait ses études maternelles et primaires à la cathédrale de Bafoussam. Elle débute les études secondaires dans la même localité et les termine à Douala avec l’obtention de son Brevet d’Etudes Primaire et Secondaire (BEPC) ainsi que son Probatoire et son Baccalauréat.
Comme la plupart des bacheliers, il fallait voyager pour continuer les études. Pascaline va se confronter à la volonté de sa grande sœur et suivre son instinct car elle voulait rester dans son pays. Elle va refuser le voyage en Allemagne et en Autriche alors qu’elle avait même déjà le visa. Sa phrase fétiche, « j’irai en Europe mais pas pour étudier ».
Elle choisit donc de rester au Cameroun et s’inscrit à l’Université de Douala pendant une année. Elle finira donc ses études supérieures à l’Institut Supérieur de Management ISMA à Douala où elle fait des études de Communication d’entreprises. A cela s’ajoutent des formations professionnelles en marketing, communication, montage business plan et gestion de projets.
Elle commence ses premiers pas dans le monde professionnel comme stagiaire à l’ARMP puis travaille comme hôtesse deux années successives au salon Promote.
C’est à force de chercher le travail qu’une révolte s’installe en elle : elle se rend compte que le Cameroun importe beaucoup de nourriture infantile et les mamans s’y plaisent alors que le pays regorge plusieurs mets locaux qu’on ne peut valoriser.
Pascaline NENDA se lance dans l’entreprenariat et décide de changer les habitudes alimentaires infantiles malgré les difficultés rencontrées
« Je me suis dit pourquoi est-ce que nous devons importer la nourriture de nos bébés de l’extérieur pourtant nous avons tout sur place, pourquoi ne pas nourrir nos bébés et enfants des repas tropicalisés adaptés à nos habitudes alimentaires car, ma maman nous disait toujours que si nous mangeons chez le voisin nous finirons par avoir les mêmes habitudes que le voisin et oublier d’où nous venons, nos racines. Je voulais quelque chose propre à nous qui nous ressemble », tels sont les propos de Pascaline NENDA.
Malgré que ce soit un secteur nouveau elle créée son entreprise LAMANA spécialisée dans la production et la commercialisation des céréales infantiles instantanées pour nourrissons et enfants en bas âge et met en place la marque BLESOLAC.
Des difficultés, elle en a eu surtout dans un nouveau secteur et innovant, le financement qui vous fait défaut, la sous-traitance des machines mais la passion, la détermination lui ont permise de ne pas lâcher.
Conciliation vie privée et vie professionnelle
« Les débuts de l’entreprenariat sont très difficiles et demande beaucoup d’organisation, de discipline et de concentration. Il faut donc pour réussir à concilier vie privée et vie professionnelle, être discipliné, ne pas se disperser, savoir dissocier les 2 (travail, maison), se fixer des objectifs sur le temps »
Pascaline NENDA, une cheffe d’entreprise qui croit plutôt au management par le leadership
« Pour ma part, je dirais plutôt qu’il existe un management propre à tous et je remplacerais management au féminin par management par le leadership. Voyez-vous aujourd’hui le leadership est primordial au sein d’une entreprise et vous différencie des autres que vous soyez homme ou femme, et lorsque féminin et leadership sont mis ensemble le management ne peut être que meilleur »
Conseils
«Donner le meilleur de soi et rester soi, être discipliné et déterminer, maximum de respect, toujours être prête pour le travail, rester peu bavarde et se respecter afin de se faire respecter »
La rédaction.