Actualité

Canada : Janie C. Béïque, première femme aux commandes du Fonds de solidarité FTQ en 38 ans


Canada : Janie C. Béïque, première femme aux commandes du Fonds de solidarité FTQ en 38 ans
Photo: Fonds de solidarité FTQ Janie C. Béïque, actuelle première vice-présidente aux investissements du Fonds, en deviendra la présidente et cheffe de la direction.
  • 26 Janvier 2021

Une première femme en 38 ans d’histoire va prendre les commandes du Fonds de solidarité FTQ à la suite du départ de Gaétan Morin dans deux mois.

Janie C. Béïque va occuper, pour un mandat de cinq ans – renouvelable –, le poste de présidente et cheffe de la direction du Fonds à compter du 1er avril prochain, a-t-on annoncé jeudi.

Mme Béïque, qui œuvre au sein de l’organisation depuis 2000, a occupé plusieurs postes importants, dont la vice-présidence aux investissements. Elle est membre du Barreau du Québec depuis 1991, après avoir été diplômée en droit à l’Université de Montréal.

«Le Fonds est un outil unique qui investit de façon rentable l'épargne des gens d'ici dans l'économie d'ici, a dit Mme Béïque par communiqué.

«Le Fonds a non seulement des capitaux à investir, mais également un réseau, des actifs, des projets et des compétences à mettre à contribution pour faire une différence significative dans ces transitions, a-t-elle poursuivi. Avec l'ensemble de nos employés, j'ai la volonté d'augmenter notre impact dans la société, par nos investissements, par notre implication. Avec nos épargnants, nos responsables locaux, nos entreprises partenaires, la communauté d'affaires et les gouvernements, le Fonds va encore mieux s'investir pour une meilleure société.»

Le président du conseil d’administration du Fonds de solidarité FTQ, Claude Séguin, a indiqué que la nomination de Mme Béïque est un choix «naturel et stratégique», parlant d’elle comme d’une «gestionnaire accomplie».

Gaétan Morin salué

M. Séguin a de plus salué la contribution de Gaétan Morin pendant près de sept ans à la présidence.

«En 2014, lors de la nomination de Gaétan, nous avions souligné son parcours de gestionnaire rassembleur et intègre, sa grande connaissance du métier d'investisseur et sa passion pour le développement économique du Québec, a-t-il indiqué. C'est ce que Gaétan a incarné tout au long de son mandat qui est couronné de succès et d'accomplissements pour le Fonds.»

«Aujourd'hui, j'annonce mon départ avec sérénité, a dit le principal intéressé. Au cours des dernières années, le Fonds a accéléré son développement et s'est bien positionné pour accompagner le Québec dans son développement futur. De telles performances ne sont jamais l'affaire d'une seule personne.»

Créé en 1983, le Fonds de solidarité avait un actif net de 15,6 G$ au 30 novembre dernier.

Agence QMI


Articles similaires

Armand PONGAULT